Lucette Boschung

 

Editor mode: 
Basic mode
mar, 14. nov. 2017

Vuadens

Lundi, un dernier hommage a été rendu à Lucette Boschung en l’église de Vuadens. Celle-ci avait vu le jour le 31 janvier 1925, à Bulle, dans le foyer de Pierre et Elisa Pasquier-Clément. Son parcours scolaire s’effectua à Bulle, complété par deux hivers à l’Institut St-Joseph, à la Gouglera, pour y apprendre l’allemand. Pendant les années de guerre, elle travailla comme sommelière dans divers cafés bullois. En 1946, elle épousa Louis Boschung. Elle s’installa dans la maison familiale du Russon qui comportait une boulangerie. De cette union sont nés trois fils, dont l’un décéda quelques jours après sa naissance. En plus de la tenue de son ménage et de sa contribution au commerce familial, elle travailla comme représentante de la maison Steinfels durant une trentaine d’années. Très engagée dans la vie du village, elle fonda les sections des dames et des pupillettes de la Société de gymnastique, qui la nomma présidente d’honneur. Elle fut également membre d’honneur du ski-club. Elle siégea au sein de la commission scolaire en tant que membre, et en assuma aussi la présidence. Enfin, politiquement engagée, elle milita au sein du Parti radical. Le décès de son mari, Loulou, en 2004, fut pour elle un grand chagrin. Puis, en 2007, des problèmes de santé et de mobilité la contraignirent à entrer au Foyer St-Vincent. Elle y a passé des années paisibles, notamment grâce à sa passion pour les mots croisés et à la gentillesse du personnel. Elle appréciait les visites de sa famille, de ses trois petites-filles et de ses trois arrière-petits-enfants qu’elle voyait grandir avec bonheur. A la suite d’un accident cérébral, sa santé s’était détériorée petit à petit, la privant ainsi de tout ce qui contribuait au plaisir de son quotidien. Et, jeudi 9 novembre, elle est partie rejoindre ceux qu’elle aimait.
A ses proches qui pleurent sa disparition nous disons notre sympathie émue. GRU
 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Au RSSV, le torchon brûle entre direction et employés

Des aides-soignants et infirmiers du Réseau santé et social de la Veveyse dénoncent un environnement de travail délétère. De nouveaux témoignages d’ex-collaborateurs montrent que les tensions entre employés et direction durent depuis quatre ans au moins.