Maria Dumas

 

Editor mode: 
Basic mode
jeu, 23. aoû. 2018

La Magne

Maria Dumas est décédée subitement le 1er août, dans sa 86e année. La célébration du dernier adieu a eu lieu le 3 août. Maria Dumas est née le 9 février 1933 à La Magne, dans le foyer d’Ernest et Lucie, née Jaquet. Elle était l’avant-dernière d’une fratrie de sept enfants. Elle a toujours vécu dans la ferme familiale et elle a consacré une grande partie de sa vie à entourer et à prendre soin de ses parents. Ce faisant, elle a, entre autres, permis à ses frères et sœurs de prendre leur envol. Après la disparition de sa mère, puis de son père, elle a pu profiter de son indépendance. La quarantaine venue, elle a notamment commencé à travailler à la Migros. Une entreprise à laquelle elle est restée fidèle jusqu’à sa retraite. Très attachée à sa famille, Maria a toujours apprécié la présence de ses neveux et nièces, filleuls et filleules, ainsi que celle de leurs enfants. Elle participait également avec enthousiasme aux pique-niques de famille. Elle aimait aussi passer du temps avec sa sœur Marie-Thérèse, qu’elle a côtoyée régulièrement durant plusieurs dizaines d’années. Le fait d’avoir toujours pu conduire lui a permis de maintenir son indépendance. Rendant souvent visite aux uns et aux autres, Maria en profitait pour rendre service. Et, pour chacun, elle avait de petites attentions. Elle n’oubliait pas ses amies, qu’elle retrouvait chaque semaine avec le plus grand plaisir, pour des parties de cartes ou des lotos. Maria Dumas laissera le souvenir d’une personne foncièrement gentille, gaie, optimiste et généreuse. Quelqu’un qui a su prendre de la distance avec les choses matérielles, au profit de sa famille. A celle-ci et à tous ceux que son départ subit laisse dans la peine, La Gruyère adresse ses sincères condoléances. GRU

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...