Marie-Madeleine Morand

 

Editor mode: 
Basic mode
mar, 10. oct. 2017

née Dafflon, Pringy

Marie-Madeleine Morand s’est éteinte vendredi 6 octobre, à la veille de la bénichon, fête qu’elle appréciait tout particulièrement, moment privilégié où elle avait la joie de réunir tous les siens autour d’une grande tablée. Elle avait 82 ans. Sa famille lui a rendu un dernier hommage hier après-midi, en l’église de Gruyères. Madeleine, comme ses proches la prénommaient, naquit le 22 juillet 1935, dans le foyer d’Henri et Jeanne Dafflon, à la ferme des Granges-Rouges, à Pringy. Ses classes accomplies, à Gruyères, Madeleine, fille unique, seconda ses parents sur le domaine familial. Durant sa jeunesse, elle réservait ses rares moments de loisir au chœur mixte local. En 1959, elle unit sa destinée à celle de Louis Morand, dit Louqui du Pâquier, qui vint la rejoindre aux Granges-Rouges pour continuer l’exploitation du domaine. De leur union naquirent cinq enfants. Puis, les arrivées de treize petits-enfants et d’un arrière-petit-fils la comblèrent. Toujours, Madeleine déploya toute son énergie à l’épanouissement de sa famille. Mais elle gardait également grande ouverte les portes de sa maison aux autres. Elle aimait les gens. Elle s’adonnait aussi avec plaisir à l’entretien du jardin et affectionnait de voyager avec ses enfants et petits-enfants à travers les cartes postales qu’ils lui envoyaient.
En 2011, Madeleine connut le chagrin de perdre son époux. Quelque temps après, sa santé commença à décliner et elle dut se résoudre à quitter pour la première fois sa ferme des Granges-Rouges pour entrer au Foyer St-Joseph, à Sâles. A sa famille, à ses amis et à tous ceux que le départ de Marie-Madeleine Morand laisse dans la peine, La Gruyère témoigne sa sincère sympathie. GRU

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses