Michel Jordan

 

Editor mode: 
Basic mode
mar, 21. nov. 2017

Broc

Michel Jordan vit le jour le 21 décembre 1931 à Vaulruz. Ses parents, Auguste et Sara née Fragnière exploitaient un domaine agricole. Deuxième des huit enfants de la famille, Michel fréquenta l’école normale à Fribourg et, dès 1951, s’établit à Broc où il enseigna durant seize ans. De 1967 à 1994, il partagea à l’école secondaire à Bulle son goût de l’histoire, du français et des mathématiques. Il aimait consulter les archives et fut durant plus de quarante ans rédacteur au journal La Vie brocoise. Souvent mandaté, il fut l’auteur de diverses publications. Il laisse aussi des écrits concernant la vie de ses ancêtres. Proche de la nature, la montagne lui permit d’allier la pratique sportive aux joies de l’amitié. Membre du Club alpin de la Gruyère, il fit partie avec bonheur des mercredistes. Michel amena cette soif de connaissances et d’échanges dans le foyer qu’il fonda en 1957 avec Charlotte, née Bussard. Leurs trois enfants Jacqueline, Bernard et Pierre bénéficièrent de son affection. Dans l’appartement de la rue du Moléson, puis dans le chalet des Chenevières, les visites de la famille ou des amis étaient l’occasion de repas partagés dans la bonne humeur. Avec son épouse, il chanta au chœur mixte L’Harmonie. Il fit partie du comité et devint membre d’honneur. Plus tard, Michel déploya ses qualités de grand-papa auprès de ses sept petits-enfants. Les décès de son petit-fils Nils en 2012 puis de sa petite-fille Mathilde en 2016 l’affectèrent profondément. L’an passé, il devint arrière-grand-père à deux reprises et ces naissances le comblèrent. Michel et Charlotte visitèrent, entre autres destinations, Nova Friburgo, accompagnés de leurs amis. Les intérêts multiples de Michel et son imagination lui permirent de continuer de s’intéresser à tout lorsqu’il rencontra des soucis de santé. Résident depuis fin 2015 du foyer La Rose des Vents à Broc, il laisse, en signe de remerciement, quelques textes touchants à l’intention du personnel. Il reposera au cimetière de Broc, proche de cette Dent-de-Broc qu’il a si souvent gravie et de cette croix de mélèze qu’il admirait. Un dernier hommage lui sera rendu ce mercredi en l’église de Broc. A son épouse, à ses enfants, à ses proches et à tous ceux qui pleurent aujourd’hui sa disparition, La Gruyère dit sa profonde sympathie. GRU
 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Dans le sud du canton, quatre sites éoliens retenus par l’Etat…

Le canton a inscrit sept parcs éoliens, pouvant accueillir jusqu’à 66 mâts, dans son Plan directeur, actuellement en consultation. Ceux-ci ont été sélectionnés selon des critères sociaux, environnementaux et économiques. Les sites du Cousimbert/La Berra et de Semsales notamment passent à la trappe.