Séraphine Clerc-Gobet

 

Editor mode: 
Basic mode
ven, 15. mar. 2019

Fribourg

Séraphine vit le jour le 2 mars 1919 aux Ponts d’Avau (Vaulruz). Elle était la cinquième enfant de Joseph et Marie Gobet-Jordan. La famille comptera huit enfants. Séraphine accomplit sa scolarité obligatoire au château de son village. Elle faisait de longues et souvent joyeuses marches quotidiennes avec ses frères et sœurs, et ses voisins.
Faute d’école secondaire (à l’épo­que réservée aux garçons), Séraphine vaqua ensuite aux travaux du domaine familial. Sa disponibilité l’appela également à se mettre au service de sa famille: lessives ici, naissances ailleurs, assistance aux malades plus loin.
En 1944, Séraphine épousa Gaston Clerc, d’Estavannens. Le couple s’établit à Fribourg où une occasion professionnelle se présenta pour Gaston. Plus tard naquirent deux enfants – en 1947 et 1951 – puis quatre petits-enfants et neuf arrière-petits-enfants.
Séraphine a eu une existence discrète occupée par les activités quotidiennes, les visites, les rencontres sur le chemin du marché, les pieuses neuvaines à l’église de la Providence, les jeux de cartes le dimanche.
Elle eut la douleur de perdre son époux en 2013. Depuis, elle vécut au Foyer Sainte-Elisabeth, puis à l’EMS de la Providence en vieille ville de Fribourg. Durant ces années, elle a bénéficié des compétences et de l’attention bienveillante des gens qui l’ont généreusement accompagnée.
Séraphine s’est éteinte le 26 février. A tous ceux qui pleurent son départ, nous disons notre sympathie. GRU

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Dépôt de bilan pour les remontées mécaniques

La Société Télécabine Charmey-Les Dents Vertes en Gruyère SA dépose son bilan. Le Conseil d'administration et la task force de l'ARG l'ont annoncé ce vendredi. Cette décision constitue le dénouement de difficultés financières rencontrées depuis longtemps. Développement dans notre édition de samedi.