Thérèse Currat

 

Editor mode: 
Basic mode
jeu, 19. oct. 2017

née Pauli, Châtel-St-Denis

La famille et les amis de Thérèse Currat se sont réunis mercredi en l’église de Châtel-St-Denis pour lui rendre un dernier hommage. Elle s’est endormie paisiblement le 15 octobre à l’HFR Fribourg. Elle avait fêté ses 90 ans au printemps dernier. Thérèse a vu le jour le 6 avril 1927 dans le foyer de Léonard et Alice Pauli-Bovet. Sixième d’une fratrie de sept enfants, elle n’eut malheureusement pas la chance de connaître son papa, décédé alors qu’elle n’avait pas deux ans. Les liens qui unissaient Thérèse à sa maman et à ses frères et sœurs lui ont laissé le souvenir d’une enfance heureuse dans son beau village de Progens. Le dessin, le chant, le théâtre et plus tard la danse égayèrent sa vie d’écolière et de jeune fille. Puis, Thérèse fut très vite appréciée pour son accueil et sa gentillesse dans la boulangerie familiale où elle rencontra Maurice à qui elle unit sa destinée. Le couple s’installa à Châtel-Saint-Denis. Thérèse trouva tout naturellement sa place au côté de son mari pour la gestion de leur boulangerie. Deux filles, Alice et Françoise, naqui­rent de leur union. Plus tard, quatre petits-enfants et deux arrière-petits-enfants vinrent combler de joie Thérèse. Après une vie de mère très active, Thérèse profita de sa retraite pour s’adonner à sa passion pour les fleurs dans sa maison de Granges. Elle revint ensuite à Châtel-Saint-Denis et s’installa à la Maison Saint-Joseph en 2012, après le décès de son mari. A chaque visite qu’elle recevait, Thérèse témoignait de son plaisir. Malgré ses problèmes de santé, elle garda son sourire et son humour jusqu’à son dernier jour. A tous ceux qui pleurent aujourd’hui sa disparition nous disons notre sympathie émue. GRU

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses