«Dans vingt ans, je me vois encore avec mon violon»

sam, 06. Jan. 2018

Emilie Tâche, violoniste de 20 ans, a rejoint il y a quelques mois la Haute Ecole de musique de Bâle. De retour pour le week-end à Châtel-Saint-Denis, elle raconte ses défis, ses rêves, dans notre série consacrée aux jeunes et à leurs projets.

MARTINE LEISER

«Je joue du violon quatre à cinq heures par jour.» On sent de la détermination chez Emilie Tâche, qui manie l’archet telle une gymnaste depuis l’âge de 8 ans. Il y a quelques mois, la violoniste a enfin pu réaliser son rêve: rejoindre la Haute Ecole de musique de Bâle, où il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus. «C’est une formation très complète et le niveau est élevé. Dans ma classe de violon, on est seulement une douzaine et les étudiants viennent du monde entier.»

Quand on lui pose la question de savoir comment est née cette…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Masqués au marché, comme une bulle au centre de Bulle

Jeudi matin au marché de Bulle, une majorité de clients et de marchands portaient un masque de protection. Cerclé de barrières, le centre-ville ressemblait à une enclave. Plusieurs vendeurs fâchés ont préféré quitter le marché. Reportage.

CHRISTOPHE DUTOIT

COVID-19. «Ce matin, ils n’ont pas tous lu La Gruyère!» Sur une terrasse de la place du Marché, on surprend des discussions dignes du Café du Commerce. ...