«Nous étions magnifiques, nous savions nous rebeller»

jeu, 14. déc. 2017

Il y a cinquante ans, le 21 octobre 1967, Marc Riboud prenait l’une des photos les plus célèbres du XXe siècle. Philippe Séclier raconte l’histoire singulière de Lajeunefilleàlafleur dans un charmant petit ouvrage.

CHRISTOPHE DUTOIT

Elle s’appelle Jan Rose Kasmir et elle a l’insouciance de ses 17 ans en cette fin d’après-midi d’octobre 1967. «J’avais mis ma robe rose, celle qui cachait mes formes. En m’habillant pour une manif, j’avais toujours en tête que j’y ferais peut-être une rencontre.» Bien plus qu’un beau jeune homme, la demoiselle rencontre le photographe Marc Riboud, qui fait d’elle l’un des symboles les plus forts de la lutte pour la paix.

Mais revenons à Washington, il y a tout juste cinquante ans. Les Etats-Unis sont enlisés depuis trop longtemps dans la guerre du Vietnam et…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Masqués au marché, comme une bulle au centre de Bulle

Jeudi matin au marché de Bulle, une majorité de clients et de marchands portaient un masque de protection. Cerclé de barrières, le centre-ville ressemblait à une enclave. Plusieurs vendeurs fâchés ont préféré quitter le marché. Reportage.

CHRISTOPHE DUTOIT

COVID-19. «Ce matin, ils n’ont pas tous lu La Gruyère!» Sur une terrasse de la place du Marché, on surprend des discussions dignes du Café du Commerce. ...