Au Conseil général romontois, en Verts et contre tous

jeu, 26. oct. 2017

Chacune de leur prise de parole suscite le ras-le-bol de leurs collègues du Législatif. En multipliant les interventions à rallonge, au ton parfois piquant, les cinq conseillères générales romontoises Vertes agacent. Et elles n’en ont cure. FRANÇOIS PHARISA

POLITIQUE. Elles ne sont que cinq, reléguées dans le coin de la salle au fond à gauche, mais elles savent se faire entendre. Convaincues, combatives, elles multiplient les interventions, proposent, dénoncent, ne se gênent pas pour lancer des piques. Et tant pis si leurs prises de parole sont immédiatement suivies d’un soupir collectif. Au Conseil général de Romont, les cinq élues Vertes ne laissent pas indifférents. Elles agacent et irritent.

«On entend beaucoup de demandes du groupe Les Verts. Ce que je ne comprends pas, c’est que…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Un traitement ciblé

L’Hôpital fribourgeois (HFR) a procédé au plus fort de la crise du coronavirus à un dépistage systématique des thromboses chez tous les patients hospitalisés pour une pneumonie. L’administration d’anticoagulants préventifs à doses plus élevées qu’habituellement a permis de réduire de manière importante la survenue de nouvelles thromboses, améliorant ainsi les chances de survie des patients.

Dans les...