L’apprentissage par immersion

jeu, 22. fév. 2018

«Arrivés en 8H, voire en 11H, les élèves de ce canton qui n’ont pas bénéficié d’un enseignement bilingue ne sont pas en mesure de s’exprimer correctement ou d’écrire correctement dans l’autre langue», regrettent les députés Pierre Mauron (ps, Riaz) et Peter Wüthrich (plr, Domdidier). Ils voient dans l’immersion, pratiquée dans certaines communes, un moyen d’améliorer cette situation. Et de souhaiter que cette immersion soit favorisée et organisée dans l’ensemble du canton, si possible pour toutes les classes de l’école obligatoire. Ils ont donc déposé une motion demandant que la loi scolaire soit modifiée en ce sens.

«L’idée n’est pas de forcer les enseignants francophones ou germanophones à enseigner dans l’autre langue, mais de prévoir un déplacement des enseignants eux-mêmes auprès…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Ils renoncent à la réouverture pour éviter une faillite prochaine

La deuxième fermeture des cafés, restaurants et autres lieux de rencontres ne restera pas sans conséquences. Les premières entreprises en difficulté annoncent la cessation de leurs activités. Deux exemples bullois.

SOPHIE ROULIN

Leur bail courait jusqu’à novembre 2021. Pourtant, Ana et Alain Paréjas ne rouvriront pas leur établissement de l’Hôtel de Ville, à Bulle, le 10 décembre prochain. «Nous avons pu faire face...