«Doux Jésus! C’est parti, le concert va commencer»

sam, 14. jui. 2018

Les projets de médiation culturelle ont pour but de créer un pont entre deux mondes. Aux Georges cette année, l’un d’eux prend la forme d’un concert privé de Melissa Kassab pour les religieuses de Sainte-Ursule, voisines directes du festival, qui subissent malgré elles les décibels de la musique moderne.

PRISKA RAUBER

Melissa Kassab est impressionnée. Son public ne compte pourtant qu’une trentaine de personnes. Dans quelques minutes, la chanteuse genevoise va faire résonner son folk dans les jardins du couvent des Ursulines. «J’ai plus le trac que d’habitude! Mais je suis trop contente de jouer ici, pour elles.» Elles, les sœurs retraitées de la congrégation, dont la quiétude est chahutée une semaine par an depuis cinq ans par le festival Les Georges et ses concerts à 96 décibels, qui se…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Pour le génie et son sourire d’avant

Après Tony Parker, Nicolas Anelka ou Michael Jordan, le géant américain Netflix a sorti ce mardi un nouveau documentaire sportif à la gloire d’Edson Arantes do Nascimento. Pelé, signé David Tryhorn et Ben Nicholas, retrace la période 1958-1970 auréolée de trois sacres au Mundial. Trame classique déroulée sur 1 h 48, happy end en prime.

Le documentaire offre pourtant une première image pénible de l’octogénaire, ...