Un abbé qui sera regretté

mar, 21. aoû. 2018

Ce lecteur revient sur le départ de l’abbé Miserez, curé modérateur de l’Unité pastorale Notre-Dame de Compassion.

C’était il y a quelques années, en arrivant à La Tour-de-Trême, paroisse de Bulle, j’ai reçu une invitation pour une collation à la salle paroissiale, précédée par une démonstration d’orgue et j’y ai fait la connaissance des autorités paroissiales, emmenées par leur président et leur curé modérateur.

J’ai appris ces derniers temps que l’Abbé Bernard Miserez, quittera son poste de curé modérateur pour retourner dans son Jura natal, car comme il sait si bien le dire: il était en leasing à Notre-Dame de Compassion. Une fois de plus, il a obéi à son Evêque.

Aujourd’hui, je sais qu’il sera regretté ici en Gruyère et c’est à moi de lui souhaiter le même bonheur dans sa nouvelle…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

«J’ai dû dire “non” et ce n’est pas facile»

Nommé lieutenant de préfet il y a deux ans, Vincent Bosson a vécu la pandémie à la tête du château de Bulle, en l’absence de Patrice Borcard.

Le Riazois raconte comment il a répondu à de nouvelles questions chaque jour et comment il a fait respecter l’ordre public durant cette crise.

De retour à la normale depuis une semaine, la préfecture s’attelle à relancer certains dossiers en vue des votations de septemb...