Pas une leçon de ski, mais d’humilité

Commentaire


Ski alpin. En huitante-cinq ans d’existence, le Ski-club La Berra n’avait jamais vécu ça. La Coupe du monde. C’était dimanche en Bavière. Pionnière dans sa contrée, Noémie Kolly n’est toutefois pas un phénomène de précocité. D’autres se sont hissées plus haut, plus tôt. Et ce premier départ sera peut-être son dernier, qui sait? Elle-même l’ignore, dans une discipline qui n’autorise pas la chute, et encore moins la peur. Cela tombe bien, la Rochoise de 20 ans vient de surmonter les deux en l’espace de trois jours. Avec un top 30 à la clé, certes favorisé par une course interrompue. Mais il ne faut pas croire que la Gruérienne est une tête brûlée. Au contraire. De ses chutes passées, Noémie Kolly a appris. A calculer ses prises de risque, quitte à laisser filer quelques dixièmes sur la piste. «J’avais tellement peur», a-t-elle admis ce dimanche, peu après sa première mondiale. L’aveu, louable, démontre la maturité de la jeune descendeuse. Qui assure être «restée une fille normale», malgré un succès que beaucoup lui jalouseraient. Pour Noémie Kolly, le chemin pour s’établir en Coupe du monde est encore long. Mais ça, elle le rappelle sans qu’on lui enjoigne de le faire. Preuve d’une lucidité qui rappelle celle d’une autre Rochoise à succès, Mathilde Gremaud. En attendant la leçon de ski, Noémie Kolly nous a offert, à Garmisch, une leçon d’humilité. Qui inspirera chaque jeune du Ski-club La Berra. Quentin Dousse

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Globull se trouve en situation critique

Fermé quatre mois à cause de la crise sanitaire, le club bullois Globull ne parvient pas à retrouver sa clientèle. Sa grande capacité d’accueil le dessert, estime son administrateur Gilles Ancion, qui redoute les conséquences économiques et sécuritaires d’une fermeture définitive.

PRISKA RAUBER

COVID. C’est un plaidoyer, qui sonne comme un avertissement. Le monde de la nuit souffre encore de la crise du Covid et s’il nR...