Proies ou prédateurs?

jeu, 04. avr. 2019

Sandrine Collette

ANIMAL
Denoël, 288 pages

Depuis l’impressionnant Des nœuds d’acier (Grand Prix de littérature policière 2013), Sandrine Collette a creusé son sillon: Un vent de cendres, Six fourmis blanches ou encore Il reste la poussière placent des personnages du quotidien face à la puissance de la nature. Avec, en plus, des intrigues au cordeau et une langue sans fioriture, cette docteure en sciences politiques occupe désormais une place à part dans le thriller français.

Animal va encore plus loin dans les thèmes qui lui sont chers. Sandrine Collette construit étrangement son récit, en débutant avec l’histoire de deux enfants trouvés dans une forêt du Népal. Mara les libère et fuit vers la ville avec eux. Le roman bascule ensuite vingt ans plus tard, dans une autre forêt, au…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Un ouvrier perd la vie à Charmey

Lundi matin, à Charmey, deux ouvriers étaient employés à des travaux préparatoires de minage dans une gravière. A un moment donné, l’un d’eux a fait une chute. Au vu de son état, il a été héliporté vers un hôpital où il est décédé dans la soirée.