Message d'erreur

Notice: Undefined offset: 0 in Database::parseConnectionInfo() (line 1585 of /var/www/cms/prod/gru/webroot/includes/database/database.inc).

En attendant mieux

Editorial


RFA. Répondre aux exigences fiscales internationales et sauver (temporairement) l’AVS. Ce périlleux exercice a débouché sur un curieux paquet appelé Réforme fiscale et financement de l’AVS (RFFA), habilement ficelé par une alliance allant du PS au PLR, en tirant même en partie jusque vers l’UDC. Mélange tellement curieux qu’il tiendrait du mariage de la carpe et du lapin, à en croire ses détracteurs. L’Office fédéral de la justice a d’ailleurs admis qu’il s’agissait d’un «cas limite», car les objets soumis au vote doivent normalement respecter l’«unité de matière». Mais ne nous arrêtons pas à la forme et privilégions le fond. Et force est de constater que cet hétéroclite assemblage, sur lequel nous voterons dimanche prochain, a le mérite de débloquer deux questions épineuses restées sans solution ces dernières années: l’adaptation de la fiscalité des entreprises et le renforcement de l’AVS. Pour la première, cette réforme permettra de mettre en place un système fiscal concurrentiel, mais conforme aux règles internationales. Pour la seconde – soit la contrepartie sociale qu’il a fallu inclure pour rendre acceptables les baisses d’impôts – la réforme offre un ballon d’oxygène bienvenu à l’AVS, en apportant chaque année dans ses caisses deux milliards de francs. Cette réponse ne suffira pas à relever le défi du vieillissement de la population, loin de là, mais c’est toujours cela de pris. C’est du temps pour réfléchir à mieux. François Pharisa

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Des feux d’artifice le 1er Août… dans trois communes seulement

Ce samedi, rares sont les communes gruériennes à proposer des feux d’artifice. La faute au coronavirus.

Certaines ont néanmoins redoublé d’efforts pour perpétuer la tradition malgré tout.

A Bulle, il n’est pas certain que les feux reviennent l’année prochaine.

YANN GUERCHANIK/FRANÇOIS PHARISA

FÊTE NATIONALE. Il manque quelque chose dans les yeux d’Yvan Gougler. Un éclat, une incandescence. L’enthousiasme...