La poésie pour dire notre drôle de monde

jeu, 27. juin. 2019

Thierry Raboud

CREVER L’ÉCRAN
Empreintes, 68 pages

Deux parties, «#avant» et «#après». Soit avant et après internet. Journaliste culturel à La Liberté, Thierry Raboud a choisi la poésie pour évoquer ce changement d’époque et de vie qu’il a (un peu) connu – contrairement aux générations suivantes – puisqu’il a vu le jour aux heures d’avant le web, en 1987. «Je n’étais / pas né / ou si peu», écrit-il d’emblée. C’était le temps où «Nous vivions / Au présent simple», où «Il pleuvait / Sans prévenir / Aux paumes du ciel / Elire demain / A mains levées / L’orage applaudissait / Notre impudence».

Ces sensations concrètes laissent place à un monde connecté et virtuel. «La toile un écran / volant à l’horizon / semences du mensonge». La poésie éclate, les vers perdent leurs majuscules initiales,…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

A Billens, on cultive désormais des morilles 100% régionales

Géraldine Maillard et Paul Yerly ont été distingués lors du Prix de l’innovation agricole du canton. Le couple de Billens cultive des morilles et fabrique la semence nécessaire à la culture de ce champignon.

VALENTIN CASTELLA

C’est l’histoire d’une idée un peu folle qui s’est conclue en beauté par l’octroi d’un Prix de l’innovation agricole du canton de Fribourg. Mardi à Grangeneuve, Géraldine ...