«Au karaté, il faut prendre le combat comme un jeu»

jeu, 18. jui. 2019

PAR KARINE ALLEMANN

KARATÉ. «Il faut prendre le combat comme un jeu. Maintenant, c’est comme ça que je vois le karaté. Je te fais une feinte, et une autre… Faut rester souple, joueur, comme un petit chat qui sautille.» Et Karim Chérif part en éclat de rire. Il le fera très souvent durant l’entretien. Carré et jusqu’au-boutiste dans son travail et son sport – c’est ainsi qu’il se décrit – le Bullois semble d’une totale décontraction dans son approche de la compétition. Sans doute parce qu’il se met moins de pression qu’à une époque. A 36 ans, il participe ce week-end en République tchèque à ses deuxièmes championnats du monde de la Shotokan Karate-do International Federation (SKIF), organisation qui prône un karaté de pure tradition.

Le chef de projet en construction métallique a décroché…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Favorol Papaux pourrait licencier ses 95 collaborateurs

Malgré des restructurations entre 2015 et 2019, Favorol Papaux, basé à Treyvaux, risque fort de disparaître. Dans un communiqué, les dirigeants de l'entreprise de stores et de volets ont annoncé lundi aux membres de la commission du personnel "le licenciement de l'ensemble des 95 collaborateurs".