Mémoire culturelle

A propos de l’arrêt de la Fête du livre à Gruyères (La Gruyère de samedi).

En remplacement de la défunte Fête du livre, il faut donc «un événement culturel qui donne ses lettres de noblesse à Gruyères»… Coup de sac d’os et retournements intempestifs dans les cryptes et caveaux de toute la noblesse comtale historique du lieu! Diable, fallait-il attendre les élans littéraires de la plèbe du XXIe siècle pour procurer de la «noblesse» à cette cité seigneuriale, à son histoire, à ses pavés et autres remparts? L’abondance des événements dits culturels de notre époque ferait bien d’appliquer à sa surenchère les règles drastiques de la saine écologie que l’on prêche partout en limitant production, consommation et gaspillage des ressources acquises vouées au mépris et à l’oubli du recyclage: qu’est devenu le Centre international d’art fantastique du château de Gruyères (CIAF) initié par le talent et la passion d’Etienne Chatton? Qu’est devenue l’exceptionnelle collection d’art réunie par lui-même pour le rayonnement culturel du CIAF? Qui se souvient de l’impulsion décisive de cette personnalité dans l’avènement du très attractif Musée Giger? Pour l’avenir d’autres «culturiosités» gruériennes, est-il bien nécessaire de rebrancher la prise lorsque la mémoire culturelle de l’endroit ne dispose plus du courant continu? Marie-Claire Dewarrat,
Châtel-Saint-Denis

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

A Billens, on cultive désormais des morilles 100% régionales

Géraldine Maillard et Paul Yerly ont été distingués lors du Prix de l’innovation agricole du canton. Le couple de Billens cultive des morilles et fabrique la semence nécessaire à la culture de ce champignon.

VALENTIN CASTELLA

C’est l’histoire d’une idée un peu folle qui s’est conclue en beauté par l’octroi d’un Prix de l’innovation agricole du canton de Fribourg. Mardi à Grangeneuve, Géraldine ...