Douze mois après, la douleur est intacte

mar, 06. aoû. 2019

Il y a un an s’effondrait le pont Morandi, à Gênes. Temps présent signe un reportage poignant, jeudi à 20 h 05 sur RTS 1, livrant les témoignages de plusieurs rescapés et leur entourage.

«Non c’è più il ponte! Non c’è più il ponte!» La surprise, la stupéfaction. Puis la colère. Enfin, la tristesse et le son du désastre dans sa voix.

Le ciel se fond dans un gris tempétueux, l’orage tonne dans les rues de Gênes. Comme un avertissement. «J’entends un coup de tonnerre, puis un autre. Ensuite, ce qui semble être un troisième n’en est pas un.»

Le 14 août 2018, à 11 h 36, le pont Morandi, s’effondre. «Je réalise alors qu’il n’y a pas que le pont qui est tombé.»
Avec lui, 38 véhicules, dont trois camions, causant la mort de 43 malheureux.

Un an après, la situation a peu évolué. Les déportés le…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Favorol Papaux pourrait licencier ses 95 collaborateurs

Malgré des restructurations entre 2015 et 2019, Favorol Papaux, basé à Treyvaux, risque fort de disparaître. Dans un communiqué, les dirigeants de l'entreprise de stores et de volets ont annoncé lundi aux membres de la commission du personnel "le licenciement de l'ensemble des 95 collaborateurs".