Ni révolution ni exclusivité

Ce lecteur réagit à l’article paru dans notre édition de jeudi dernier intitulé «Un sourire tout neuf à bon prix».

Dans l’article intitulé «Un sourire tout neuf à bon prix», Samuel Schwab promet un sourire sur mesure, garanti cinq ans et qui coûte deux fois moins cher qu’habituellement. La technique décrite n’est ni une révolution ni une exclusivité. En effet, nombre de cabinets SSO la proposent depuis au moins dix ans. Nous allons plus loin en faveur de la santé de nos patients en assurant un suivi régulier, ce qui est le meilleur garant d’une bonne santé bucco-dentaire et qui repose sur la pierre angulaire de notre profession: la prévention. Votre médecin dentiste SSO fournit des soins de haute qualité et s’efforce de poser un diagnostic correct et de proposer un traitement adéquat et économique. De plus, il travaille en règle générale avec des techniciens dentistes locaux, ce qui permet au patient de profiter d’un savoir-faire technologique élevé et de travaux exécutés avec grand soin. Quant aux chiffres articulés, l’on se doit de comparer ce qui est comparable. Une garantie de cinq ans pour un «sourire qui coûte entre 6000 et 8000 francs» est pour le moins imprécis. Votre médecin dentiste est soumis à un contrat de mandat et répond à ses obligations de diligence dans un délai de dix ans. Sur le plan juridique, le technicien dentiste n’a pas le droit de travailler en bouche. Tailler une dent est un geste invasif et irréversible qui ne devrait être pratiqué que par un médecin dentiste. Et qui assumera les complications éventuelles? Dans le modèle proposé par la SSO, votre médecin dentiste s’engage à se soumettre à une procédure de médiation devant une commission d’expertise médico-dentaire en cas de différend. En effet, nous sommes responsables vis-à-vis de nos patients en cas de problèmes pouvant survenir ultérieurement, y compris les travaux du technicien. Le médecin dentiste SSO est un partenaire fiable au service de son patient, il privilégie le long terme dans son approche thérapeutique et n’est pas un simple «rouage» d’un «service à la chaîne». Philip Cantin, président SSO-Fribourg, Châtel-Saint-Denis

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Favorol Papaux pourrait licencier ses 95 collaborateurs

Malgré des restructurations entre 2015 et 2019, Favorol Papaux, basé à Treyvaux, risque fort de disparaître. Dans un communiqué, les dirigeants de l'entreprise de stores et de volets ont annoncé lundi aux membres de la commission du personnel "le licenciement de l'ensemble des 95 collaborateurs".