Pixels et caetera

sam, 31. aoû. 2019

UNE HISTOIRE DE S. L’emplacement a été choisi avec soin: les panneaux d’un chantier de rénovation, à côté de l’entrée principale de la tour RTS, à Genève. Pour être complet, le graffiti comporte une deuxième partie – non visible sur cette image – et la phrase dans son entier est: «RTS ouvres la porte au peuple, la censure est interdite.» Ce qui intrigue, au premier coup d’œil, c’est évidemment le «s» au verbe ouvrir (faute grossière de celui qui s’applique ou faute volontaire pour troubler les pistes?) La vraie interrogation devrait porter sur la définition du mot peuple. Qu’est-ce que le peuple? Ou les peuples avec «s»? Vous le croirez si vous le voulez, mais le jour où je suis passé devant ce graffiti, je croisais ensuite, à la gare Cornavin, un homme trapu et visiblement fatigué,…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Masqués au marché, comme une bulle au centre de Bulle

Jeudi matin au marché de Bulle, une majorité de clients et de marchands portaient un masque de protection. Cerclé de barrières, le centre-ville ressemblait à une enclave. Plusieurs vendeurs fâchés ont préféré quitter le marché. Reportage.

CHRISTOPHE DUTOIT

COVID-19. «Ce matin, ils n’ont pas tous lu La Gruyère!» Sur une terrasse de la place du Marché, on surprend des discussions dignes du Café du Commerce. ...