Election chahutée pour un procureur du Ministère public

| mer, 11. sep. 2019
Grand Conseil (photo prétexte)

L'élection d'un procureur au Ministère public fribourgeois s'est révélée tourmentée devant le Grand Conseil. Cinq tours de scrutin ont été nécessaires. La commission de justice voulait une femme pour remplacer une femme. Mais une autre candidate que la sienne a passé.

C'est finalement Stéphanie Amara, née en 1982, qui l'a emporté mercredi au terme de cinq tours de scrutin d'une élection commencée la veille. Elle avait fait irruption mardi, soutenue par la gauche, dans l'opposition entre les deux principaux candidats.

Le Conseil de la magistrature était favorable à Julien Aubry, né en 1984. L'autorité de préavis indépendante du pouvoir politique avait placé Stéphanie Amara en troisième position seulement.

De son côté, la commission de justice du Grand Conseil a soutenu la candidature d'une femme, dans une volonté de voir la procureure Yvonne Gendre, qui part en retraite, remplacée par une femme. Cette candidature était celle de Caterina Aeberli, née en 1987.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Il traverse Sâles à 140 km/h sur son tricycle, soit 60 km/h de plus qu'autorisé

Vendredi peu après 23 h 30, un homme de 51 ans circulait au guidon de son tricycle motorisé, sur la route cantonale entre Bulle et Romont. Lors d’un contrôle à Sâles, le véhicule a été mesuré à une vitesse nette de 140 km/h sur un tronçon limité à 80 km/h.