Adeptes d’une autre apiculture, ils essaiment en Suisse

mar, 26. nov. 2019

PAR JEAN GODEL

NATURE. Tout s’est fini par une standing-ovation. Il paraît que c’est chaque fois la même chose avec Torben Schiffer. Samedi, à l’Institut agricole de Grangeneuve, ils étaient plus de 200 apiculteurs venus de toute la Suisse, de France et d’Allemagne applaudir le biologiste hambourgeois au terme d’une conférence marathon dans un auditoire bondé.

Des pavés dans la mare qui éclaboussent 150 ans d’apiculture conventionnelle. Le biologiste allemand avait pourtant prévenu qu’il ne venait pas pour faire la morale, mais pour présenter le fruit de ses observations scientifiques. «Vous aimez tous vos abeilles et leur voulez du bien, je le sais bien.»

N’empêche, son plaidoyer ne laisse pas indifférent: «On m’appelle “Polarisator”», sourit-il. Sans doute plusieurs apiculteurs n’ont pas…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Des feux d’artifice le 1er Août… dans trois communes seulement

Ce samedi, rares sont les communes gruériennes à proposer des feux d’artifice. La faute au coronavirus.

Certaines ont néanmoins redoublé d’efforts pour perpétuer la tradition malgré tout.

A Bulle, il n’est pas certain que les feux reviennent l’année prochaine.

YANN GUERCHANIK/FRANÇOIS PHARISA

FÊTE NATIONALE. Il manque quelque chose dans les yeux d’Yvan Gougler. Un éclat, une incandescence. L’enthousiasme...