La Suisse, pire pays d’Europe

mar, 14. Jan. 2020

PAR YANN GUERCHANIK

NATURE. Une espèce qui s’éteint, pour Jérôme Gremaud, c’est comme si le château de Gruyères disparaissait. Un bout de patrimoine réduit à néant. «Sauf que, pour le château de Gruyères ou Notre-Dame de Paris, on trouve des solutions pour reconstruire. On ne reconstruit pas un papillon.» Le biologiste s’efforce de sensibiliser le public sur l’état déplorable de la biodiversité en Suisse et dans notre canton. Le bureau d’architecture bullois RBCH l’a invité vendredi à donner une conférence. La Gruyère y était et l’a interrogé.

Vous parlez de crise environnementale plutôt que de crise climatique, pourquoi?

C’est notre relation à l’environnement que nous devons questionner. On ne résoudra pas grand-chose si on se concentre uniquement sur le problème du CO2. La biodiversité…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Des feux d’artifice le 1er Août… dans trois communes seulement

Ce samedi, rares sont les communes gruériennes à proposer des feux d’artifice. La faute au coronavirus.

Certaines ont néanmoins redoublé d’efforts pour perpétuer la tradition malgré tout.

A Bulle, il n’est pas certain que les feux reviennent l’année prochaine.

YANN GUERCHANIK/FRANÇOIS PHARISA

FÊTE NATIONALE. Il manque quelque chose dans les yeux d’Yvan Gougler. Un éclat, une incandescence. L’enthousiasme...