Le choix d’une vie «déraisonnable»

jeu, 30. Jan. 2020

Le Théâtre de l’Ecrou crée Lesdéraisons, à Nuithonie, d’après un roman d’Odile d’Oultremont. Une pièce qui «réchauffe et console», même s’il est question de maladie.

ÉRIC BULLIARD

On ne soulignera jamais assez l’importance des émissions littéraires. C’est dans sa voiture, en écoutant La librairie francophone sur La Première, que Jacqueline Corpataux a eu le déclic pour la nouvelle création du Théâtre de l’Ecrou (à Nuithonie jusqu’au 7 février). Ce jour-là, l’auteure belge Odile d’Oultremont (lire encadré) parlait de son premier roman, Les déraisons.

«Le sujet de la maladie rôdait dans ma tête, mais je ne savais pas comment l’aborder pour que ce ne soit pas trop lourd», raconte la comédienne fribourgeoise, directrice du Théâtre de l’Ecrou. La lecture du livre d’Odile d’Oultremont…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

L’homme qui a placé Bulle au centre du monde

Dans les années 1920, Léon Charrière a fait fortune dans la vente d’instruments de musique mécaniques. Une récente publication remet en lumière ce natif de Cerniat et ose la question de l’avenir de l’orchestrion du Café Fribourgeois.

CHRISTOPHE DUTOIT

«Autrefois, la vie était lente, simple, facile. Aujourd’hui, elle est active, brûlante, incertaine. Il faut gagner vite pour être sûr de gagner quelque chose. ...