Editor mode: 
Expert mode

«Mes limites sont plus mentales que physiques»

mar, 11. fév. 2020

PAR QUENTIN DOUSSE

Dans sa catégorie d’âge aux championnats de Suisse, quand l’argent ne lui suffisait plus, Niels Bisaz se parait d’or. Trois médailles en 2017, puis encore deux nouvelles en 2018. Flamboyant et prometteur. D’aucuns lui ont alors vu un avenir à la hauteur de son «don» pour la natation. A force de travail, soit d’innombrables longueurs de bassin effectuées matin et soir, le nageur du Pâquier aurait une chance de se faire une place parmi les meilleurs. Seulement voilà: Niels Bisaz, plus talentueux que besogneux, n’a jamais rêvé d’un plot aux JO, ni même d’une carrière pro à «compter les carreaux».

Jusqu’ici, son détachement ne l’avait pas empêché de progresser, bien au contraire. Pour le membre de l’équipe de Suisse junior, le jour où «le talent ne suffit plus» est cependant…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Du désinfectant à la tonne made in Bulle

L’entreprise pharmaceutique UCB Farchim a livré jeudi quatre tonnes de désinfectant hydroalcoolique, fabriqué sur son site bullois. Cette production, qui se poursuivra dans les semaines à venir, permet de répondre en grande partie aux besoins des institutions sanitaires du canton. XAVIER SCHALLER

L’Organe cantonal de contrôle (OCC) l’a rappelé hier à la presse: les besoins en matériel sanitaire sont très importants. Pour ce ...