Dans la famille Maag, on demande… toute la famille

mar, 18. fév. 2020

PAR KARINE ALLEMANN

TIR. «C’est pas en tirant des huit que tu vas te qualifier pour la finale…» Fran- çoise Maag chambre volontiers son mari avant de lui coller un bec. Martin est beau joueur et sourit gentiment. D’autant plus que, malgré des qualifications difficiles, il vient quand même de décrocher son ticket pour la finale seniors. Tout comme son fils Simon et ses jumelles Mélissa et Tania, engagés la veille dans les catégories jeunesse. Les cibles de la halle du Lussy, à Châtel-Saint-Denis, ont plutôt bien réussi à la famille de Vuadens. On profite d’une pause dans le programme de la finale fribourgeoise de tir à air comprimé, dimanche, pour faire connaissance avec le clan Maag.

MARTIN, LE PAPA GENDARME

Martin est un gendarme de 52 ans. C’est sur ses terres d’origine, en Argovie,…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Face au monstre coronavirus, le Bellu présente son Plan BB

Forcé par la crise sanitaire à se réinventer, le Belluard Bollwerk a choisi de se redéployer en une version réduite et nomade. Rencontre avec Laurence Wagner, nouvelle directrice du festival fribourgeois.

ÉRIC BULLIARD

ART CONTEMPORAIN. Son premier Belluard Bollwerk, Laurence Wagner le voulait monstrueux. En choisissant ce thème, la nouvelle directrice du festival fribourgeois d’art contemporain ne pouvait évidemment se douter qu’un vrai m...