La vague verte fouette les paysans

sam, 15. fév. 2020

Rebond
PAR JEAN GODEL

En cas de pollution de l’eau potable, il n’y a pas 36 solutions: la traiter (quand c’est possible), la diluer ou fermer la source. Mais l’idéal serait bien sûr de renoncer aux substances à l’origine de la pollution, bien souvent les produits phytosanitaires utilisés par l’agriculture.

Les exemples sont légion. Dans cinq ruisseaux des zones agricoles du Plateau, on a trouvé lors d’un programme de monitoring pas moins de 145 substances actives, entre 71 et 89 par site. Par moments à des concentrations mortelles pour la faune aquatique.

L’an dernier, Domdidier a dû fermer une source d’eau potable. Lausanne en a fait de même avec plusieurs de ses captages. La semaine dernière, la Berner Zeitung révélait que l’eau potable de 36 communes bernoises dépasse les nouvelles…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Une menuiserie détruite par le feu à Neirivue

Les sapeurs-pompiers et la Police cantonale sont intervenus samedi dans la soirée en raison d'un incendie, à Neirivue. Aucun blessé n'est à déplorer, mais la bâtisse qui abritait une menuiserie a subi d’importants dommages. Une enquête est en cours afin de déterminer les causes du sinistre.