Pixels et caetera

sam, 22. fév. 2020

AU RAS DU TROTTOIR. Et vous, comment ça va ce matin? Mieux que la presse en tout cas. Mercredi, devant un kiosque, il était question pour «le quotidien suisse de référence» de la manière d’amener une femme à l’orgasme tandis que L’illustré s’intéressait aux plaisirs coupables dans le clergé ainsi qu’à la communication lave-plus-blanc-le-short-de-tennis de Federer, mis à mal par les militants du climat en raison de son rôle d’ambassadeur idéal de la marque Credit Suisse (l’avenir des enfants est sa priorité, voyez-vous ça). Il faut trouver un mot pour expliquer ces préoccupations journalistiques. Mais quel mot? Confusion, peut-être. A moins qu’il ne s’agisse d’égarement. Désarroi serait plus juste. Non, le meilleur c’est encore l’angoisse. Des mots qui sont à peu près synonymes, comme les…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Un ouvrier perd la vie à Charmey

Lundi matin, à Charmey, deux ouvriers étaient employés à des travaux préparatoires de minage dans une gravière. A un moment donné, l’un d’eux a fait une chute. Au vu de son état, il a été héliporté vers un hôpital où il est décédé dans la soirée.