Le regard des uns contre les autres

jeu, 26. mar. 2020

Il faut rester chez soi, c’est entendu. Restons chez nous, ça ne se discute plus. Mais… Non, il n’y a pas de mais. Quand même: il faut bien aller acheter de quoi se nourrir, en vitesse. Ou sortir le chien ou chercher les médicaments de grandmaman, qui seront posés devant sa porte, avec un petit mot tendre. Rien de plus, le reste du temps, on ne bouge pas de chez soi et l’on sacrifie quelques semaines de printemps pour le bien commun.

Dans ces brèves minutes où il faut pointer le nez dehors pour goûter aux morsures de la bise, tout paraît étrange. Pas une trace d’avion dans le ciel, mais le bruit de ceux de l’armée, à croire que la guerre au virus passe par les FA-18. L’impression que les oiseaux chantent plus fort, comme s’ils avaient compris que le monde leur appartient, désormais. La…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Face au monstre coronavirus, le Bellu présente son Plan BB

Forcé par la crise sanitaire à se réinventer, le Belluard Bollwerk a choisi de se redéployer en une version réduite et nomade. Rencontre avec Laurence Wagner, nouvelle directrice du festival fribourgeois.

ÉRIC BULLIARD

ART CONTEMPORAIN. Son premier Belluard Bollwerk, Laurence Wagner le voulait monstrueux. En choisissant ce thème, la nouvelle directrice du festival fribourgeois d’art contemporain ne pouvait évidemment se douter qu’un vrai m...