Les vers de terre hermaphrodites

jeu, 26. mar. 2020

… sur un ver de terre. Peut-être qu’il va rester collé à mon oreille? Où est l’endroit de l’envers de cet animal-là? Je peine à m’approcher, je dois me coucher sur le sol pour le rejoindre.

Le ver de terre n’est pas dans un état reluisant, je le reconnais. Les circonstances de la rencontre sont assez moyennes. Je l’ai dérangé avec la grelinette. Pourtant l’outil est plus doux que la bêche qui découpe en morceaux. Et qui tue les vers de terre. Elle ne les multiplie pas comme veulent nous le faire croire certains conspirationnistes, ou peut-être sont-ce des climatosceptiques. Les vers de terre normaux ne survivent pas aux découpages, seuls certains de leurs cousins du compost parviennent à se réinventer une tête. J’aimerais bien me réinventer une tête.

Comment est-ce que je sais tout ça?…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Une centenaire à Sâles

Bon anniversaire

Thérèse Ecoffey a fêté ce jeudi son 100e anniversaire. Si le traditionnel cadeau de centenaire a pu lui être offert, la visite officielle d’un membre du Gouvernement a été annulée en raison de l’épidémie de coronavirus.

Née dans la ferme des Landins, à Rueyres-Treyfayes, c’est dans ce même lieu qu’elle réside aujourd’hui avec sa sœur Gisèle. De son enfance, elle gar...