Avec l’amour et les livres pour refuges

jeu, 02. avr. 2020

Bernard Utz

UN TOIT
Editions d’autre part, 120 pages

A la disparition de sa Célestine, le narrateur se met en tête de réaliser un vieux projet: comme ils n’ont jamais réussi à économiser suffisamment pour acheter une petite maison rien qu’à eux, il va la construire. Dans cette cabane en bordure de forêt, il espère avoir «finalement la vie dont on avait toujours rêvé». Il se met au travail, même s’il n’est «pas le meilleur bricoleur au monde», avoue-t-il dans son journal. En parallèle, il découvre la lecture, à travers les livres laissés par Célestine. Dans ces pages cornées, il retrouve sa compagne décédée.

Premier roman de Bernard Utz (qui a grandi à Châtel-Saint-Denis), Un toit prend la forme d’un conte philosophique. Le jeune auteur (il est né en 1987) marie parfaitement l’imagination…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Ils renoncent à la réouverture pour éviter une faillite prochaine

La deuxième fermeture des cafés, restaurants et autres lieux de rencontres ne restera pas sans conséquences. Les premières entreprises en difficulté annoncent la cessation de leurs activités. Deux exemples bullois.

SOPHIE ROULIN

Leur bail courait jusqu’à novembre 2021. Pourtant, Ana et Alain Paréjas ne rouvriront pas leur établissement de l’Hôtel de Ville, à Bulle, le 10 décembre prochain. «Nous avons pu faire face...