Un cas d’abus sexuels à la caserne?

mar, 14. avr. 2020

Une femme effectuant son école de recrues dans la caserne de Romont a accusé un sous-officier d’abus sexuels. Samedi, la justice militaire a ouvert une enquête sur cette affaire. L’accusation a été postée par une recrue motocycliste, a précisé le porte-parole de l’armée Daniel Reist. Ce dernier a ainsi confirmé une information du site 20 Minuten.ch. Selon l’article en ligne, le sergent-major aurait donné l’ordre à l’Argovienne de 21 ans de le conduire dans un dépôt, là où l’agression présumée se serait déroulée.

Toujours en service

Selon le porte-parole de l’armée, le sous-officier en question a déclaré que le contact avait été consensuel, ce que la recrue dément. Interrogé, l’agresseur présumé est actuellement toujours en service, mais dans un endroit différent. La jeune femme se trouve…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses