Nèchèchitâ fâ lê

sam, 23. mai. 2020

Deché-delé

Mè rèvin l’ichtouâre ke m’an kontâ l’i a dza grantin: din on to piti velâdzo, l’avan ouna galéja fretyire, pâ tan grôcha, puchke rintyè trè ou katro payjan l’i alâvan kolâ. I chufijê por intrètinyi na famyie in chi tin.

Din na fretyire, fô alèvâ di kayon; kan l’i a di kayon lè ra è lè ratè l’i arouvon a chô dè pouê. Kan l’i a tru dè ra… è bin l’i fô betâ di tsa,bin chure. Lè tsa, kan i chè pouârton bin, krêdè-mè, i fan lè piti. Rin dè pye naturèle. N’in d’avan na redâye.

Din na krouye karbôla, a kotyè mêtre dè ha fretyire, vèkechê ouna grôcha famiye dè pourè dzin. Kemin Norbert Brodâ dejê; «Vê lè pouro on yâdzo, lè ratè chayivan du le krebiyon dou pan, lè lègremè i j’yè!»

Lè j’infan amâvan bin lè tsa, lè j’anyatâvan in pachin vê le fretyi, chi inke, k’irè on bon dyâbio, l’a…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

A Billens, on cultive désormais des morilles 100% régionales

Géraldine Maillard et Paul Yerly ont été distingués lors du Prix de l’innovation agricole du canton. Le couple de Billens cultive des morilles et fabrique la semence nécessaire à la culture de ce champignon.

VALENTIN CASTELLA

C’est l’histoire d’une idée un peu folle qui s’est conclue en beauté par l’octroi d’un Prix de l’innovation agricole du canton de Fribourg. Mardi à Grangeneuve, Géraldine ...