Solidarité et cohésion

jeu, 07. mai. 2020

L’aube se lève. Les premières lueurs permettent de dresser le bilan de la terrible bataille qui s’est jouée durant la nuit où le monde était plongé depuis des semaines. Je dois avouer être sous le choc: nous sommes confrontés à la pire crise sanitaire depuis la grippe espagnole. Deux millions de nos compatriotes sont au chômage partiel, soit le tiers des actifs. Deux mille cinq cents personnes attendent à Genève trois heures dehors pour toucher une assistance alimentaire d’une valeur de 20 francs.

Etions-nous prêts? Non. Nous avons été privés de masques, de surblouses, avons frôlé la catastrophe en matière d’anesthésiants. Nous avons accepté depuis trop d’années d’être dépendants de la Chine en matière de médicaments, de matériel de protection, de tests et de vaccins. La fragilité des…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses