Un géant nommé Piccoli

mar, 19. mai. 2020

DISPARITION. Sur scène, il paraissait immense. Cette voix, ce regard… A l’écran, il bouffait la lumière, la caméra, il bouffait tout. Michel Piccoli, dont la disparition, à 94 ans, a été annoncée hier, avait ce truc à part, indéfinissable, que l’on appellera la présence, faute de mieux.

Quand Jean-Luc Godard le révèle dans son chef-d’œuvre, Lemépris, il a déjà 38 ans. Ah! Capri, Bardot, «tu les trouves jolies, mes fesses…» Le voici dans la légende. Il enchaîne ensuite avec une filmographie quasiment sans égal, qui comprend les plus grands réalisateurs (Buñuel, Sautet, Hitchcock, Scola, Ruiz, Resnais…) et aussi, avec La grande bouffe de Marco Ferreri, l’un des plus retentissants scandales de l’histoire du cinéma. En parallèle, Michel Piccoli a continué à monter sur scène pour jouer…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

A Billens, on cultive désormais des morilles 100% régionales

Géraldine Maillard et Paul Yerly ont été distingués lors du Prix de l’innovation agricole du canton. Le couple de Billens cultive des morilles et fabrique la semence nécessaire à la culture de ce champignon.

VALENTIN CASTELLA

C’est l’histoire d’une idée un peu folle qui s’est conclue en beauté par l’octroi d’un Prix de l’innovation agricole du canton de Fribourg. Mardi à Grangeneuve, Géraldine ...