Le devoir politique de dire stop!

mar, 30. juin. 2020

Commentaire
JEAN GODEL

Avec cet énorme gisement, Lessoc en prendra pour des décennies d’exploitation – sans parler du comblement. D’accord à Rossens, au bord de l’autoroute, mais à Lessoc, au cœur de l’Intyamon? On pousse ici à l’absurde la logique libérale: parce que inscrit (par qui? selon quels critères? sous quel contrôle démocratique?) comme site à exploiter en priorité, le pâturage des Planbus pourrait aboutir à l’ouverture d’une énième gravière en Gruyère, à 5 km de celles, aux vastes réserves, de Grandvillard. Les enjeux financiers sont faramineux, au profit d’un petit nombre. Mais les temps ont changé. Les opposants rappellent à propos que les Suisses ont plébiscité la nouvelle Loi sur l’aménagement du territoire, qui se veut économe en terrain et attentive au patrimoine. Lessoc…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Masqués au marché, comme une bulle au centre de Bulle

Jeudi matin au marché de Bulle, une majorité de clients et de marchands portaient un masque de protection. Cerclé de barrières, le centre-ville ressemblait à une enclave. Plusieurs vendeurs fâchés ont préféré quitter le marché. Reportage.

CHRISTOPHE DUTOIT

COVID-19. «Ce matin, ils n’ont pas tous lu La Gruyère!» Sur une terrasse de la place du Marché, on surprend des discussions dignes du Café du Commerce. ...