Des prairies teintées de violet pour un fourrage plus efficient

sam, 11. jui. 2020

Contraints de s’adapter à un climat toujours plus capricieux, déstabilisés par la mondialisation, les agriculteurs d’aujourd’hui osent, prennent des risques, innovent.

Cet été, La Gruyère s’en va à leur rencontre pour raconter ce qu’ils vivent, pour montrer la diversité du monde agricole.

Premier épisode à La Tour-de-Trême, avec Fabien Dupasquier, producteur de méteil. Une forme de culture qui mélange céréales et légumineuses.

GLENN RAY

«Ah! c’est sûr que ces fleurs violettes, ça interpelle beaucoup de monde!» Fabien Dupasquier s’en étonne encore. Il faut dire que ses champs aux couleurs vives, à La Tour-de-Trême, ont le don d’attiser les curiosités.

Avec un certain amusement, le paysan tourain de 40 ans, marié, trois enfants, relève les questions qu’on lui a posées sur ces cultures si…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Des feux d’artifice le 1er Août… dans trois communes seulement

Ce samedi, rares sont les communes gruériennes à proposer des feux d’artifice. La faute au coronavirus.

Certaines ont néanmoins redoublé d’efforts pour perpétuer la tradition malgré tout.

A Bulle, il n’est pas certain que les feux reviennent l’année prochaine.

YANN GUERCHANIK/FRANÇOIS PHARISA

FÊTE NATIONALE. Il manque quelque chose dans les yeux d’Yvan Gougler. Un éclat, une incandescence. L’enthousiasme...