La ligue du pognon

sam, 25. jui. 2020

De mauvaise foi
PAR MICHAEL PERRUCHOUD
Ecrivain et éditeur - www.cousumouche.ch

Ben voilà, c’est dit, le service public helvète ne pourra plus se payer la Ligue des champions. Avec la redevance, nous n’aurons, dès la saison 2021-2022, droit qu’aux bons moments en version différée. Avec une trentaine d’années de retard, Messi et Ronaldo, rejoignent le porno de Canal +, ils ne sont plus accessibles qu’aux obsédés footballistiques, ceux qui paieront pour leur dose de spectacle.

Ils seront nombreux, dit-on, le pari des annonceurs est sans risque, paraît-il. Les experts en marketing vous l’affirmeront la bouche en cœur: personne ne voudra se priver des meilleurs matches du monde. L’essence du foot se cultive désormais sous les projecteurs, les gamins ne veulent que les maillots de Barcelone et…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Ils renoncent à la réouverture pour éviter une faillite prochaine

La deuxième fermeture des cafés, restaurants et autres lieux de rencontres ne restera pas sans conséquences. Les premières entreprises en difficulté annoncent la cessation de leurs activités. Deux exemples bullois.

SOPHIE ROULIN

Leur bail courait jusqu’à novembre 2021. Pourtant, Ana et Alain Paréjas ne rouvriront pas leur établissement de l’Hôtel de Ville, à Bulle, le 10 décembre prochain. «Nous avons pu faire face...