L'HFR face à la deuxième vague

| jeu, 22. oct. 2020

En dix jours, le nombre de personnes hospitalisées dans le canton pour cause de Covid-19 a quadruplé – passant de 13 à 60 – tout comme celui des patients aux Soins intensifs. Face à cette forte et rapide augmentation, l'HFR réactive le Centre de commandement mis en place durant la première vague.

Lors d'un point presse jeudi matin, la direction de l'Hôpital fribourgeois a annoncé que, dans un premier temps, le personnel des Soins intensifs et de Médecine interne a été renforcé d’une trentaine de personnes permettant ainsi d’augmenter de 26 le nombre de lits (médecine interne et soins intensifs). A l'heure actuelle, seuls six lits sont encore disponibles aux Soins intensifs «et la gestion des lits libres en médecine interne reste tendue étant donné que l’hôpital poursuit son activité normale en plus des prises en charge en lien avec le nouveau coronavirus». Le pool de remplacement pour le personnel soignant a en outre été doublé pour faire face à cette deuxième vague.

En prévision de l'augmentation de l'activité, l'HFR a également fait une demande pour bénéficier du concours de la Protection civile, notamment pour l’aide aux soins et le transport des patients.

«Dans ce contexte, l’HFR poursuit la réorganisation des lits visant à transférer les patients dans l’unité la plus adaptée à leur prise en charge – suivant le cas, sur un site périphérique», précise le communiqué de presse. «La situation est d’autant plus tendue qu’une vingtaine de lits de Médecine interne sont actuellement occupés par des personnes en attente d’une place en EMS.»

D'autres mesures pourraient être prises, en fonction de l'évolution de la situation. «Une éventuelle réduction de l’activité chirurgicale est également étudiée et ne peut être exclue. Toutefois, le maintien de l’activité normale est prioritaire, tant que la situation personnelle et pandémique le permettra.»

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Ils renoncent à la réouverture pour éviter une faillite prochaine

La deuxième fermeture des cafés, restaurants et autres lieux de rencontres ne restera pas sans conséquences. Les premières entreprises en difficulté annoncent la cessation de leurs activités. Deux exemples bullois.

SOPHIE ROULIN

Leur bail courait jusqu’à novembre 2021. Pourtant, Ana et Alain Paréjas ne rouvriront pas leur établissement de l’Hôtel de Ville, à Bulle, le 10 décembre prochain. «Nous avons pu faire face...