Censée régir la Grand-Rue la «palette Cesa» a disparu

sam, 21. nov. 2020

A la fin des années 1970, Bulle a confié à Paul Cesa, peintre en lettres mort en 2004, le soin d’établir une gamme de couleurs pour les façades de la Grand-Rue.

Depuis 2006, cette «palette Cesa», considérée comme un travail d’artisan de très grande qualité, a disparu. Tout le monde la cherche, en vain.

Ce souci d’harmoniser les couleurs de la ville n’est pas une lubie des autorités de l’époque, mais renvoie à un courant en vogue dans les années 1920.

JEAN GODEL

ENQUÊTE. Mais où est donc passée la «palette Cesa»? Cette question, nombreux sont ceux qui se la posent à Bulle. Certains l’ont vue de leurs propres yeux, d’autres n’en ont qu’entendu parler, tous sont à sa recherche. Mais personne ne sait où elle se trouve. Le mystère reste entier. Pendant ce temps, des façades rénovées de la…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Ils renoncent à la réouverture pour éviter une faillite prochaine

La deuxième fermeture des cafés, restaurants et autres lieux de rencontres ne restera pas sans conséquences. Les premières entreprises en difficulté annoncent la cessation de leurs activités. Deux exemples bullois.

SOPHIE ROULIN

Leur bail courait jusqu’à novembre 2021. Pourtant, Ana et Alain Paréjas ne rouvriront pas leur établissement de l’Hôtel de Ville, à Bulle, le 10 décembre prochain. «Nous avons pu faire face...