Désinvolture

sam, 21. nov. 2020

PAR CLAUDE ZURCHER

TRISTE PÉRIODE POUR LES JEUNES. Les encourager, oui. Les réconforter, oui. Les soutenir, évidemment. Mais toutes les paroles ne font pas une place d’apprentissage, un poste fixe, une soirée dansante ou un plan drague sans masque. Pendant ce temps long du semi-confinement qui ressemble pour tous à la vie quotidienne au grand âge, qu’elle est, parmi les décisions capitales prises par nos autorités locales, celle qui est le plus en mesure d’apporter des solutions aux situations précaires des jeunes? Mais oui, bien sûr, le prolongement pour trois ans de trottinettes électriques à Bulle. Si j’avais 20 ans aujourd’hui, je casserais la gueule à celui qui dit que c’est le plus bel âge de la vie pour trottiner.

CE QUE L’ON PEUT ENTENDRE et lire dans le débat sur la votation…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Ils renoncent à la réouverture pour éviter une faillite prochaine

La deuxième fermeture des cafés, restaurants et autres lieux de rencontres ne restera pas sans conséquences. Les premières entreprises en difficulté annoncent la cessation de leurs activités. Deux exemples bullois.

SOPHIE ROULIN

Leur bail courait jusqu’à novembre 2021. Pourtant, Ana et Alain Paréjas ne rouvriront pas leur établissement de l’Hôtel de Ville, à Bulle, le 10 décembre prochain. «Nous avons pu faire face...