Ils renoncent à la réouverture pour éviter une faillite prochaine

jeu, 03. déc. 2020

La deuxième fermeture des cafés, restaurants et autres lieux de rencontres ne restera pas sans conséquences. Les premières entreprises en difficulté annoncent la cessation de leurs activités. Deux exemples bullois.

SOPHIE ROULIN

Leur bail courait jusqu’à novembre 2021. Pourtant, Ana et Alain Paréjas ne rouvriront pas leur établissement de l’Hôtel de Ville, à Bulle, le 10 décembre prochain. «Nous avons pu faire face au premier arrêt, ce printemps, mais là, après cette deuxième fermeture, ce n’est plus possible», indique le tenancier, en place depuis bientôt dixhuit ans. Propriétaire des lieux, la commune de Bulle a été informée de cette cessation d’activités en fin de semaine dernière.

«Avec les deux périodes de fermeture qu’on leur a imposées, les cafetiers-restaurateurs auront perdu 96…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Une jeune femme décède, victime d'un accident à Epagny

Mercredi matin 13 janvier, une automobiliste de 25 ans, qui circulait de Bulle en direction de Broc, est sortie de la route et a heurté un arbre de plein fouet. Grièvement blessée, elle a été désincarcérée avant d’être évacuée par un hélicoptère de la REGA vers un hôpital où elle est décédée.