Résultats suspendus à Pont-en-Ogoz

| dim, 07. mar. 2021
Crédit photo: Chloé Lambert

La Préfecture de la Gruyère a communiqué dimanche en fin d’après-midi la suspension de la procédure de validation des résultats.

Enorme surprise à Pont-en-Ogoz!  «Informée de potentielles irrégularités dans la soirée du samedi 6 mars 2021, la Préfecture a pris un certain nombre de mesures propres à permettre la sauvegarde d'éventuelles preuves, la sécurisation des urnes et du matériel électoral, tout en assurant la poursuite du processus électoral», explique le préfet Patrice Borcard dans son communiqué. Des investigations préliminaires ont été menées par la Police de sûreté et la Préfecture annonce qu’elle lancera une enquête administrative en début de semaine. En attendant, les résultats du vote ne peuvent pas être validés. Le communiqué indique toutefois que le Bureau électoral de Pont-en-Ogoz a effectué ce dimanche son travail de dépouillement et a transmis le résultat du vote à la Préfecture. Laquelle précise toutefois avoir rappelé aux membres du Bureau électoral qu’ils étaient soumis au strict respect de la confidentialité au sujet de ces résultats.

En attendant le dénouement de cette affaire, la Préfecture de la Gruyère en appelle «à la bonne volonté de toutes les parties afin que la conduite des affaires communales se poursuive dans la plus grande sérénité possible jusqu’à la mise en place du nouvel exécutif». Pour rappel, les tensions ont été vives au sein du Conseil communal durant la législature passée. En décembre 2018, une enquête préliminaire avait été ouverte par la Préfecture qui avait ensuite imposé un coaching à l’Exécutif.

Commentaires

Un renouveau qui ressemble au passé ? Non merci !
Vivement du renouveau !

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Impressionnant feu de forêt au-dessus de Crésuz

La forêt brûle en ce moment au-dessus de Crésuz et de Châtel-sur-Montsalvens sur 10'000 m2, informe la police cantonale. Deux hélicoptères assurent des rotations depuis le lac de Montsalvens. La situation est jugée «sensible et difficile» en raison du vent notamment.