Empoisonnement autorisé

mar, 12. oct. 2021

A propos de la chasse aux micropolluants (La Gruyère du 25 septembre).

Nous, contribuables, payerons via nos impôts versés à la Confédération, 1,2 milliard de francs pour que les step du pays puissent filtrer 80% des micropolluants produits par des entreprises privées. Elles sont connues: industries pharmaceutiques, agrochimiques, agroalimentaires, textiles, cosmétiques, pétrolières, etc. Quand ces entreprises pollueuses payeront-elles enfin leur part de responsabilité? Sachant que ces micropolluants interagissent de façon imprévisible dans nos organismes vivants (l’effet cocktail décrit depuis des années par les chimistes). Sachant qu’ils s’y accumulent sournoisement sur un temps long. Sachant que ces produits nuisent gravement et durablement à notre santé. Sachant que la solution la moins onéreuse est la prévention. Constatant que culpabiliser et taxer les individus est inefficace pour régler ces problèmes, quand les instances sanitaires et politiques prendront-elles enfin les décisions fermes
et radicales qui stopperont ce lent empoisonnement autorisé? Vous, candidates et candidats en campagne, oserez-vous prendre parti contre les sources de ces pollutions et agir pour protéger préventivement la population et la nature? Qui initiera enfin une culture régénératrice des sols, de l’eau, de l’air, de nos corps et de nos âmes? Qui mènera une politique prenant immédiatement soin des générations présentes et futures? La future loi cantonale sur le climat fait rêver, mais les mesures qui en découleront seront-elles appliquées suffisamment rapidement à tous les secteurs responsables de la situation dramatique que les expert·e·s de la biodiversité et du climat dénoncent depuis des décennies? C’est urgent, l’ensemble du vivant, humain
et non humain, doit être mis au centre de toutes les réflexions, décisions et actions individuelles, institutionnelles, politiques et économiques. Ma famille, la nature et nos descendances
vous remercient d’avance. Stéphanie Klaus, Riaz

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Déjà «vieux briscard» à 39 ans

Moteur de l’UDC gruérienne, Gabriel Kolly s’appuie sur un large réseau. A sa popularité, d’aucuns opposent une vision traditionaliste de l’autonomie communale.

YANN GUERCHANIK

PRÉFECTURE. Il n’a qu’à retrousser les manches de sa chemise. Sa veste n’en possède pas. Les avant-bras dégagés, prêts à l’…