Le préfet devrait intervenir

ven, 08. oct. 2021

A propos de Goya Onda.

Et si on se posait les bonnes questions? L’actuelle inscription du projet Goya Onda, à Morlon, dans le Plan directeur cantonal procède d’une erreur procédurale et d’un manque de contrôle démocratique. En effet, la commission d’aménagement locale n’a pas été consultée, alors qu’elle aurait dû l’être. Partant, du Plan directeur cantonal, l’inscription dans le Plan directeur régional s’ensuit, plan qui devient contraignant pour la commune. Au final, les opposants n’auront certainement pas qualité pour agir lors de la demande de permis de construire et seules des associations reconnues pourront encore tenter de freiner le train en marche. Compliqué? Certes, mais c’est en comprenant ce genre de procédure et surtout en identifiant la phase où elle ne respecte pas le cadre légal qu’on doit réfléchir et agir pour corriger le tir. De plus, Goya Onda est un projet privé, mais qui s’implante sur territoire public. Par conséquent, il nous concerne tous et en particulier les habitants de Morlon. A mon sens, la population locale doit donc être consultée sans délai. Et le préfet, dont c’est aussi le rôle, devrait encourager, voire imposer, cette démarche démocratique. Daniel Savary, candidat vert’libéral à la préfecture de la Gruyère, Avry-devant-Pont,

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Salles de classes saccagées à l'école de la Vignettaz

Deux salles de classe de l'école primaire de la Vignettaz, à Fribourg, ont été saccagées et souillées mardi au moyen de peinture et d'inscriptions injurieuses. Le montant des dommages est estimé à plus de 100'000 francs. L’école a déposé une plainte pénale.