Une fin choisie et douce-amère

sam, 09. oct. 2021

Samedi cinéma

TOUT S’EST BIEN PASSÉ. Romancière parisienne à succès, Emmanuèle (Sophie Marceau) voit sa vie basculer le jour où son père André (André Dussollier) est victime d’un AVC. Incapable de marcher ni de s’exprimer correctement, l’homme de 85 ans confie à sa fille, quelques jours après son accident, qu’il veut en finir et faire appel au suicide assisté. Impossible cependant d’avoir recours légalement en France à cette pratique: la famille doit donc faire appel à une association basée en Suisse et s’engouffrer dans un guêpier administratif et moral aux conséquences insoupçonnées.

Adepte des thématiques difficiles, le réalisateur français François Ozon porte ici à l’écran un livre paru en 2013, un peu plus de deux ans après avoir proposé Grâce à Dieu, qui traitait de la pédophilie au…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Déjà «vieux briscard» à 39 ans

Moteur de l’UDC gruérienne, Gabriel Kolly s’appuie sur un large réseau. A sa popularité, d’aucuns opposent une vision traditionaliste de l’autonomie communale.

YANN GUERCHANIK

PRÉFECTURE. Il n’a qu’à retrousser les manches de sa chemise. Sa veste n’en possède pas. Les avant-bras dégagés, prêts à l’…