Apprivoiser les méandres de l’esprit de Reinhold Messner

mar, 23. nov. 2021

La création de la Valaisanne Mali Van Valenberg, Versant Rupal, a embarqué les spectateurs au pied du Nanga Parbat pour y rejouer une tragédie tristement célèbre.

ANN-CHRISTIN NÖCHEL

SPECTACLE. L’ambiance est feutrée dans la salle CO2 ce vendredi 19 novembre. On a enlevé les manteaux, mais peut-être aurait-il fallu les garder. Car sur scène, il fait froid. Un froid himalayen, glacial. Sur scène, on est bien loin de Bulle. Versant Rupal nous embarque au Pakistan, au pied du neuvième plus haut sommet du monde. Le Nanga Parbat (8125 m) est convoité par la future légende vivante de l’alpinisme, Reinhold Messner.

L’aura meurtrière du sommet est telle qu’elle a été surnommée la «montagne tueuse» par l’expédition allemande qui en fit la première ascension en 1953. Dix-sept ans plus tard, Reinhold…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses