Moins d’antibiotiques et pas plus de travail

mar, 16. nov. 2021

Lancé en 2017, le projet ReLait vise à diminuer l’utilisation des antibiotiques dans les élevages laitiers. Des résultats positifs ont été démontrés au niveau sanitaire. Cette année, une étude socio-économique montre que la charge de travail et les coûts restent stables en appliquant ces nouvelles stratégies.

XAVIER SCHALLER

ÉLEVAGE. Quelque 150 agriculteurs participent au projet cantonal ReLait. Sur une base volontaire, ils appliquent, depuis 2017, des stratégies visant à diminuer l’utilisation des antibiotiques dans leurs troupeaux. Avec des résultats positifs au niveau sanitaire. Hier, c’est le volet socio-économique du projet qui a été présenté à Grangeneuve. «S’il est tout à fait justifié de s’occuper du bienêtre animal, il n’est pour nous pas concevable d’oublier l’éleveur dans cette…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses