Projet inédit sur le site de l’ancienne colonie

| mar, 25. juin. 2013
Un centre de vacances pour handicapés et de formation pour jeunes en difficulté devrait prendre place à La Chaumine, à Crésuz. L’actuel bâtiment sera démoli. Coût total: plus de 10 millions de francs.

PAR ERIC BULLIARD

Propriété de la commune et inoccupée depuis plus de vingt ans, l’ancienne colonie de vacances La Chaumine, au centre de Crésuz, va disparaître. A sa place (et sous ce même nom): un projet ambitieux et inédit en Suisse romande. Présenté hier à la presse, il vise à offrir des possibilités de vacances et d’activités sportives adaptées aux personnes en situation de handicap. Coût estimé: 10,5 millions de francs.
Créée en 2009, l’association Différences solidaires était à la recherche d’un lieu pour développer ses activités de sport adapté. «Ce projet est né sur la base de notre expérience, de sondages et de contacts avec les familles», explique son fondateur Alain Bigey. La Chaumine entend répondre aux manques dans quatre domaines: les logements adaptés pour personnes à mobilité réduite, les places d’apprentissage pour les jeunes en dehors du circuit traditionnel, la formation continue dans le domaine du polyhandicap ainsi que les activités sportives adaptées.
Parmi les partenaires de ce projet, le Centre de formation professionnelle et sociale du château de Seedorf (CFPS) prendra en charge la gestion hôtelière. Sous la forme, inédite en Suisse, d’un «hôtel-école», dix à vingt places d’apprentissage peuvent être créées, dans l’hôtellerie, la restauration, la blanchisserie et les soins à la personne. «Il y a un manque énorme de lieux de formation pour des jeunes en difficulté, mais qui ne peuvent pas bénéficier de l’AI», souligne Jean-Paul Moulin, directeur du CFPS. Des partenariats
Pour l’hébergement, le centre proposera au total 30 chambres doubles, pour une clientèle privée ou issue d’associations. Les activités sportives adaptées seront du ressort de Différences solidaires. De son côté, la fondation Echaud (institution vaudoise pour adultes en situation de polyhandicap) se chargera du volet formation continue, à travers séminaires et conférences. Quant à la commune de Crésuz, elle mettra le terrain à disposition, sous forme de droit de superficie, si le Législatif l’accepte.
«Avec cette activité, nous souhaitons nous insérer dans le paysage touristique et économique régional», relève Alain Bigey. En indiquant que des partenariats sont à prévoir, aussi bien avec les milieux touristiques que les commerces. La Chaumine permettra en outre aux EMS de disposer d’un lieu de vacances adapté.


Architecture modeste
Non protégée, l’actuelle Chaumine sera donc démolie. Datée du début du XXe siècle, la maison a longtemps été propriété de la paroisse du Christ-Roi, qui organisait là des colonies de vacances. La commune a racheté le bâtiment en 1991. Diverses idées ont été émises pour sa réaffectation, de la maison de culture à la déchetterie, sans qu’aucune n’aboutisse.
Confié à l’architecte Daniel Savary, le nouveau bâtiment sera totalement construit en fonction des personnes en situation de handicap physique, mais aussi des malvoyants et des malentendants. Sur le site du bâtiment actuel, se trouvera un bâtiment administratif. Un second, de l’autre côté de la place, abritera les chambres, le restaurant, une salle polyvalente… Un parking souterrain reliera les deux volumes.
L’architecture sera «à la fois contemporaine et adaptée au site, avec des façades en bois et un toit à deux pans, souligne Daniel Savary. Au niveau apparence, les bâtiments resteront relativement modestes: il ne s’agit pas d’écraser le village par des volumes trop grands.»


Tenir compte des craintes
La semaine dernière, une séance d’information a permis aux habitants de Crésuz, en particulier les voisins immédiats, de faire part de leurs remarques et de leurs craintes. «Nous les comprenons et nous les écoutons, souligne le syndic Didier Bütikofer. Nous allons faire le maximum pour en tenir compte.»
Reste un obstacle de taille: le financement. Quelque 10,5 millions de francs seront nécessaires, dont 9,8 uniquement pour la construction. La recherche de fonds, auprès de différents organismes et fondations, va débuter. Si elle aboutit, le calendrier idéal prévoit une ouverture du centre dans trois ans.

Commentaires

Dommage que ce beau bâtiment ne soit pas classé!!!!

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Découverte d’un gigantesque cratère de météorite

Un gigantesque cratère formé par une météorite au Groenland, c’est l’importante découverte d’une équipe internationale de chercheurs, à laquelle l’Université de Fribourg a participé. L’impact a creusé une cavité de 31 kilomètres de diamètre cachée sous un kilomètre de glace. Les scientifiques ont travaillé pendant trois ans pour confirmer leur hypothèse, selon un communiqué ...